Catégories
Fabs parle de cinéma

Kaamelott : premier Volet (presque) sans spoil

Bonjour à toutes et à tous ! Hier soir, j’étais au cinéma (c’est assez rare pour le noter) et je suis allé voir une autre grosse légende que j’attendais depuis longtemps. Enfin ! Après près de 13 ans d’attente, Kaamelott vois sa suite au cinéma, et je peux dire que j’ai été plus que ravi !

Arrêtez de m’appeler « Sire »

– Arthur Pendragon

Je savais que j’aimerais, je savais que je ne serais pas objectif et je savais aussi que je ne pourrais résister à l’envie de vous poster une petite bafouille. Donc voici : mon retour presqu’à chaud de Kaamelott: Premier Volet.

On prends un grand plaisir à regarder ce film, il y a quelques clins d’œils à la série mais pas de fan service servi au forceps. J’ai été happé par la découverte du Royaume de Logres, dix ans après le dernier épisode; découvrir qui est où et fait quoi, quels personnage ont rejoint la résistance pendant que d’autres collaborent, peu de surprises mais des éléments très parlants quand même.

Du nouveau cast

J’ai trouvé Sting très bien casté, son rôle comme son importance croissante dans l’histoire sont bien amenés et son jeu est bon. Notamment dans le duo qu’ils forment avec Jehnny Beth tout au long du film avec un appréciable équilibre.
Guillaume Galienne est très crédible dans son rôle (que je n’avais pas du tout deviné comme il faut après avoir vu la bande-annonce). Je suis heureux de voir du bon nouveau second rôle.

C’est un premier volet, et certains personnages sont probablement plus important pour la suite, c’est en tout cas très prometteur.

J’ai ri, mais j’ai aussi été ému

Évidemment, Kaamelott a ce trait d’humour dans les dialogues d’Alexandre Astier inimitable, mais la série reprends bien les mêmes qualités que les Livres V et VI : du drame avec humour. Les personnages que l’ont connaît (Kadoc, Merlin, Perceval, Loth,…) reviennent avec leurs phrasés, leurs travers, leurs “tics” presque et nous les retrouvons avec plaisir.

Plusieurs scènes m’ont fait rire aux larmes tant le Seigneur Astier n’a pas perdu sa plume, ni son diapason ! La musique est époustouflante et on est mené de main de maître du début à la fin.

Le Clan des semis-croustillants est de retour !

J’ai presque pleuré. Les scènes de retrouvailles des divers personnages, notamment lorsque chacun des personnages restés fidèles à la table ronde voient Arthur de retour, sont de grands moments d’émotions !

J’ai aimé, vraiment

JE SAIS ! Je ne suis pas objectif, j’ai toujours aimé Kaamelott et le travail d’Alexandre Astier. Toutefois de la photographie à la direction d’acteurs, passant par le choix des décors et costumes : tout m’a séduit ici. Le film est bien mûri et, partant avec confiance, je n’ai pas été déçu !

Vraiment, j’ai hâte de voir la suite, mais aussi de revoir ce premier volet de Kaamelott, car il me faudra me refaire un avis. En attendant, je m’en vais écouter la B.O. tout juste acquise, me délecter des souvenirs qu’elle va déjà être capable de me ramener.

Je viendrais peut-être mettre cet article à jour un peu plus tard, après un second visionnage notamment. D’ici-là, à bientôt bande de chevaliers !

Par Fabulous Fab's

Rôliste, vidéaste amateur, nerd, passionné, lecteur et parfois auteur.
Souvent MJ, souvent en vadrouille dans ses pensées, en continuelle recherche d'expérience rôlistique. Libriste convaincu et Debian-user.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *