Catégories
Fab's parle d'informatique

Mes derniers mouvements dans le logiciel libre

Vous le savez, je suis un enthousiaste du logiciel libre, un bidouilleur, un sysadmin GNU\Linux, récemment j’ai passé quelques caps. Des sortes d’ “achievements unlocked” personnels, que j’ai envie de partager avec vous.

De Twitter à Mastodon

J’ai enfin ouvert un compte sur la fédiverse, je ne savais pas par où attaquer, mais ça me trottait dans la tête depuis un moment. Mon compte twitter n’est plus vraiment actif. Sortis de l’autopost depuis le blog et/ou la chaîne youtube, et quelques retweets de LQDN ou Framasoft, c’est plutôt calme. Ce compte a déjà 6 ans, il était temps d’envisager de passer à autre chose. Même si j’ai fait de belles rencontres au travers de Twitter, j’ai surtout beaucoup procrastiné, et pas vraiment de contacts exclusifs à Twitter. Finalement j’y ai vu plus de gros médias que d’indépendants, et j’ai fini par m’en lasser, comme d’un certain nombre de choses.

Mastodon, réseau social décentralisé, libre et fédéré.

J’ai un bon moment envisagé de m’installer ma propre instance GNUSocial ou Mastodon, juste pour le plaisir de la “bricole”. Puis j’ai fini par me dire que puisque je pouvais toujours exporter mes données, que je pouvais partir avec sous le bras, ça n’était pas si important. J’ai beaucoup hésité à m’inscrire sur framapiaf, mais dans leur phase de dé-framasoftisation de l’internet francophone, me suis rabattu sur les copains de La Quadrature, sur mamot.fr. Donc je vous invite à désormais me suivre, à choisir, plutôt sur Mastodon que sur Twitter. Je ne tweeterai plus, je poueterai… ainsi va la vie du libriste.

On ouvre un C.H.A.T.O.N.S.

Vous connaissez les C.H.A.T.O.N.S ? Il s’agit d’une initiative de framasoft pour remettre en place la dimension artisanale, locale et humaine de l’hébergement de services libres sur internet. Ils se définissent ainsi :

CHATONS est le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires. Il vise à rassembler des structures souhaitant éviter la collecte et la centralisation des données personnelles au sein de silos numériques du type de ceux des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft).
CHATONS est un collectif initié par l’association Framasoft suite au succès de sa campagne « Dégooglisons Internet » .
Le projet vise à rassembler des acteurs proposant des services en ligne libres, éthiques, décentralisés et solidaires afin de permettre aux utilisateurs de trouver rapidement des alternatives aux produits de Google (entre autres) mais respectueux de leurs données et de leur vie privée.

Présentation des chatons.

Eh bien voilà, c’est officiel nous allons ouvrir notre propre C.H.A.T.O.N.S. avec quelques ami•e•s. Les papiers de fondation de l’association sont signés, le confinement ralentit ça un petit peu, mais la préfecture a accusé réception de notre déclaration. En attente de parution au J.O.

Le logo des chatons

Nous allons pouvoir commencer à nous organiser, sous cette forme associative, très prochainement. Il y a tout à faire et c’est très motivant ! Infrastructure, communication, organisation administrative, demande de subventions, répartition des taches… Une association qui naît quoi !

Je vais enfin pouvoir mettre à profit mon habitude de bidouiller un peu tous les logiciels. Pour l’instant nous avons monté un serveur Proxmox “de test”. Dessus j’ai déposé un Debian LAMP afin d’y coller un GLPI pour nous permettre d’organiser les tâches de l’asso et y gérer le (futur) parc informatique. Nous utilisons mon mattermost personnel pour y discuter et se mettre d’accord sur les tâches à effectuer

C’est très motivant de travailler sur du libre, pour le libre, parmi des passionnés et sans notions de rentabilité ou de productivité. Dans l’association, je suis probablement le plus “technicien” du groupe, mais notre président a aussi la fibre “bidouilleur” et il apprend vite ! Je lui montre des trucs, je le laisse essayer, tomber, se tromper, recommencer. Bref je “joue au prof’ d’admin Sysrés”. De plus, je l’ai toujours dit, il est très formateur de tenter de former les gens. Se forcer à décortiquer ce que l’on fait – presque intuitivement avec les années – pour mieux comprendre, pour mieux expliquer, reformuler, refaire, relire les erreurs de l’apprenti et l’aider à reprendre. C’est sûrement pour ça que je suis quasiment le seul dans mon service à apprécier de m’occuper des stagiaires qu’on reçoit chaque année.

J’ai contribué au libre !

Il y a quelques jours, lors d’une nuit d’insomnie productive, j’ai parcouru la liste des extensions WordPress pour le blog. Je souhaitais en effet trouver des outils me permettant de mettre en avant mon compte mastodon, de la même façon que mon compte Twitter. J’y ai trouvé plusieurs ressources intéressantes, notamment Mastodon Autopost. Dans la description, l’auteur renvoyait vers un lien pour “aider à traduire l’extension dans votre langue”. Je suis plutôt à l’aise avec la langue de Shakespeare, j’ai cliqué par curiosité.

Ici en pleine traduction de l’extension Mastodon Autopost.

Je me suis donc retrouvé devant l’interface (absolument géniale) de traduction de WordPress.org. Motivé comme je peux l’être quelquefois, j’ai entamé la traduction de l’extension. L’outil est très intuitif et très pratique ! Aujourd’hui encore je suis en attente de la validation de mes traductions par les “éditeurs” de wordpress.org en Français. J’espère pouvoir participer à nouveau à des traductions !

Contribuons, ensemble, aux logiciels libres!

Enfin, le Samedi 25 Avril 2020, alors que je finissais quelques travaux personnels sur mon infrastructure perso, je suis allé écouter le premier cofin’atelier, le contribatelier en ligne pendant le confinement.
Les contribateliers sont des évènements très sympathiques auxquels j’avais toujours voulu participer, mais c’était souvent loin de chez moi.

Les Contribateliers sont des événements conviviaux pour pouvoir contribuer ensemble aux logiciels libres et à la culture libre, notamment aux services proposés par Framasoft.
Tout le monde est bienvenu, membres ou non de Framasoft, que l’on s’y connaisse déjà ou que l’on veuille découvrir ensemble comment contribuer au libre.

Les contribateliers définit par eux-mêmes.

J’ai été “auditeur libre” en quelque sorte, puisque je faisais autre chose. L’ambiance était super, j’ai pu apprécier toute la bonne volonté des participant·e·s et des animateur·trice·s. J’ai hâte de pouvoir participer plus activement au prochain confin’atelier, mais aussi d’aller – dès qu’on le pourra – à un contrib’atelier physique.

Quand notre C.H.A.T.O.N.S. sera mûr, il n’est pas exclu que nous organisions nos propres contribateliers, et ça c’est également très motivant ! Pour l’instant, tout reste à faire…

Fabulous Fab's

Par Fabulous Fab's

Rôliste, vidéaste amateur, nerd, passionné, lecteur et parfois auteur.
Souvent MJ, souvent en vadrouille dans ses pensées, en continuelle recherche d'expérience rôlistique. Libriste convaincu et Debian-user.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *