Catégories
Chaîne Anything Today Net Fabs parle d'informatique

Mon logiciel de montage vidéo : kdenlive

Lorsque j’ai commencé la création de vidéos, en 2014, je n’avais globalement aucune connaissance en montage, en prise de son ou en création vidéo. Lorsque je me suis dit qu’il fallait que j’apprenne, je me suis retrouvé face à un choix : soit prendre un nom “connu” du monde du montage (Adobe Première, Sony Vegas Pro, …) et apprendre depuis zéro, tout en payant une licence; soit découvrir un logiciel gratuit, idéalement libre et apprendre depuis zéro également.
Attaquons un petit retour d’expérience et billet d’humeur sur le logiciel choisi : KDEnlive.

Pourquoi j’utilise KDEnlive

Je tournais déjà sous Debian stable pour mon poste fixe, j’étais sysadmin depuis environ un an et de plus en plus attiré par le monde du libre. Je savais que pour créer des vidéos sur YouTube, j’avais tout intérêt à utiliser des musiques libres de droits. Si des extraits vidéos ou des images d’illustrations se devaient d’être utilisés, même combat ! Le plus simple pour moi était de prendre des échantillons libres au maximum, éviter tout avertissement (un “Strike” YouTube) pour ne pas voir la vidéo démonétisée* ou supprimée ; les sanctions pouvant aller jusqu’à la suppression de la chaîne.

*La démonétisation n’entraîne pas que la suppression des potentiels revenus publicitaires pour le⋅la créateur⋅trice. Mais surtout si le⋅la vidéaste ne gagne plus d’argent, YouTube ne gagne plus d’argent et par conséquent la vidéo perds tout intérêt pour l’algorithme de la plateforme qui relègue alors la vidéo “à l’arrière”. Ce qui veut dire qu’elle ne sera pas mise en avant, qu’elle ne sera pas (ou peu) proposée en suggestion et même qu’elle ne sera pas notifiée à l’intégralité des abonné⋅e⋅s de la chaîne.

Découvrant l’interface de mise en ligne des vidéos sur la plateforme du gros Google, j’ai découvert que je pouvais poster mes vidéos sous 2 licences différentes dont une libre ! J’approuvais totalement la dimension libre (et fut agréablement surpris de trouver du CC-BY sur la plateforme propriétaire). Je me suis alors dit : poussons le vice jusqu’au bout, les vidéos seront donc :

  • Publiées sous licence libre ;
  • Composées de musiques, effets sonores, images d’illustrations et vidéos libres ;
  • produites avec des outils libres sur un OS libre ;

Partant de là, je me suis mis à rechercher un outil de montage vidéo libre. Je croisais plusieurs noms, et jetais un peu plus tard ma curiosité sur KDEnlive. Puisque je n’y connaissais rien, je prononçais alors :

KDEnlive

Tant qu’à faire de partir de zéro et tout apprendre, autant prendre celui qui ne me coûtera rien. Un logiciel qui ne me coûte pas trop d’euros, qui ne me débecte pas sur l’usage de mes données personnelles ou ne m’enferme pas dans un code fermé et dont l’évolution et la pérennité me seraient dictées.

Fabulous Fab’s, à l’aube de la chaîne Anything Today Net.

Pourquoi je l’apprécie

Je ne vais pas ici vous faire de tutoriels, je ne suis (toujours) pas un expert du montage vidéo. Je vais toutefois me permettre de vous dire pourquoi, presque 6 ans plus tard, je l’utilise toujours.

KDEnlive est un logiciel de montage offrant tout ce que je pouvais attendre de lui : navigation à l’image près, découpage de clips, transitions variées, pistes multiples audios/vidéos, création de titres…
Toutefois à l’usage, avec les années de développement de l’équipe et mes besoins augmentant, j’ai peu à peu trouvé un certain nombre d’outils et fonctionnalités très utiles dans ce logiciel : Effets visuels, affichage personnalisable, modules disponibles offerts par la communauté, sauvegarde automatique, nombreux formats de sorties…

Il faut être honnête : KDEnlive m’a planté dans les mains un certain nombre de fois. Beaucoup au début, notamment car mon matériel ne suivait pas non plus ! Grâce à la sauvegarde automatisée et la restauration de l’espace de travail, j’ai rarement (pour ne pas dire jamais) perdu plus de 5 secondes de travail à cause d’un plantage du logiciel.

L'interface du logiciel KDEnlive utilisé avec la série Kaamelott.
Là, par exemple, je suis sur un projet de compilation d’épisodes Kaamelott.

Avec le logiciel, au cours de mes années de production de vidéos, il m’a permis d’explorer d’autres styles que le “découper, coller & mettre une musique de fond”. J’ai pu l’utiliser pour faire du stop-motion. J’ai aussi exploré les effets visuels (modification de la luminosité, des couleurs, utilisation de transitions avancées, rotoscopie, composition,…). Je m’en sers pour tous mes besoins : les montages de mes vidéos pour la chaîne ainsi que de rapides utilisations pour fabriquer des découpages personnalisés à la maison, de la vidéo parodique pour faire rire mon entourage, etc…

KDEnlive est un très bon logiciel de montage vidéo. Il n’est probablement pas le meilleur existant (je n’ai pas fait de comparaisons) mais il me convient et offre à qui le souhaite tous les outils nécessaires pour produire des montages dignes de ce nom.
Fabulous Fab's

Par Fabulous Fab's

Rôliste, vidéaste amateur, nerd, passionné, lecteur et parfois auteur.
Souvent MJ, souvent en vadrouille dans ses pensées, en continuelle recherche d'expérience rôlistique. Libriste convaincu et Debian-user.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avis aux rôlistes !

Si vous souhaitez me soutenir, vous avez la possibilité de passer par le lien ci-dessous, pour aller faire votre shopping ludique chez Philibert.
Grâce au partenariat que j'ai avec eux, je toucherais une petite commission sur vos achats,
les prix restant les mêmes pour vous : vous me soutenez avec vos achats de jeux !

Jeux de rôles, de plateaux ou de figurines; accessoires et autres surprises vous attendent par ici :



Merci de votre attention !
Fabulous Fab's.