Catégories
Mike parle de jdr

Chroniques Oubliées Cthulhu: retour.

Bonjour les rôlistes, aujourd’hui je vais vous faire un bref retour sur la partie de Chroniques oubliées Cthulhu que Fab’s m’a fait jouer il y a déjà un long moment.

Il s’agit du scénario bonus de Maxime Chattam de la boîte d’initiation et quoi de mieux pour la tester qu’une table composée de joueurs avec une faible expérience, voir pas d’expérience du tout, en JDR. Du coup nous avons fait exactement le contraire avec une table composée de vieux briscards du JDR, je ne vous donnerais donc pas mon avis sur la pertinence de COC pour initier des joueurs mais plutôt du plaisir que j’ai eu de jouer à cette table.

Dès le début de la partie nous sentons que les joueurs ne sont pas la pour faire de la figuration. En effet, dès les premiers PNJ introduits par le MJ, un des joueurs s’est précipité pour entamer la discussion et essayer de leurs tirer les vers du nez :

“DIS MOI TOUT CE QUE TU SAIS !!!”

Heu excuse moi de te déranger en plein RP Roger mais pour le moment le MJ a juste dit “Vous êtes dans un bus et mis à part vous il y a le chauffeur et une jeune femme…” Roger qui n’avait pas prêté attention à cette dernière information a changé de stratégie et a préféré draguer cette jeune femme, jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il jouait une femme et que draguer ouvertement une personne du même sexe en 1920 était assez risqué.

Bref après quelques autres perles de ce genre, et après avoir posé au MJ des questions dont il vient de donner la réponse dans sa dernière phrase, l’intrigue se met en place. Les investigateurs savent où il ne faut surtout pas aller et décident à l’unanimité de s’y rendre: l’horreur Cthulhienne peut entrer en scène. Enfin “l’horreur” est un bien grand mot pour des joueurs confirmés. A la première évocation de créature surnaturelle certains joueurs ne peuvent s’empêcher de jouer les blasés : “ha oui je connais c’est un profond des mers du sud, on le retrouve page 274 du livre de base de la V7, il a 12PV, 4 en attaque et si il vous mord vous vous transformez en 4h en profond a votre tour, pour le tuer il faut …” Heu excuse moi de te déranger encore une fois Roger mais là tu es en train de briser la surprise pour ceux qui n’avaient pas encore compris… certes vu comment les autres me regarde je suis le seul à ne pas connaître mais c’est pas une raison.

Nous poursuivons, les événements s’enchaînent et les joueurs sont au taquet. Une mention spéciale à Roger (oui tous les joueurs s’appellent Roger pour préserver leur anonymat) qui a joué sa maladie mentale à la perfection et nous a fait mourir de rire.  Même les éléments extérieurs ont fait en sorte que l’immersion soit totale. Un investigateur s’est retrouvé seul dans un endroit sombre. C’est pendant la description de cette scène qu’un joueur de la salle d’à côté a fait irruption dans notre salle. Nous avons senti dans le cri et le sursaut de Roger qu’il vaudrait mieux le raccompagner à sa voiture après la séance pour ne pas qu’il mouille son pantalon.

Après beaucoup de péripéties, de blagues foireuses et de rebondissements, la séance s’est terminée. Personne n’est mort, Roger a perdu l’esprit mais l’équipe s’en est dans l’ensemble bien sortie. Le rythme était vraiment bon, je n’ai pas vu le temps passer ce qui est une bonne chose car j’ai tendance à vite m’ennuyer. J’ai beaucoup aimé le contenu de la boite. Le plan du “donjon” est un très bon outil pour permettre aux nouveaux joueurs de se repérer. Quant à la feuille de perso façon chroniques oubliées elle simplifie beaucoup de choses et offre une meilleure lisibilité.
Si je devais choisir un système je resterais cependant sur celui de base, et je ne saurais dire si c’est par habitude, par impression illusoire que les dés 100 me réussissent mieux, ou tout simplement parce que j’adore répartir les points dans la liste démesuré de compétences d’une feuille de perso V7.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *