Catégories
Fabs parle d'informatique

Qu’est-ce que j’ai installé récemment ? Retour de déploiement dans le libre

Salut à tous, avec le confinement, le télétravail et l’usage intensif d’internet, j’ai eu un peu le temps de m’installer quelques services libres sur mes infras. Que ce soit sur mon ProxMox perso, yunohost ou dans l’association du libre que l’on monte. En vrac on trouvera des tests, des succès, des petits arrachages de cheveux et beaucoup d’apprentissage !

Le partage libre

J’ai fini par réussir à faire traverser lufi à mon firewall (pfsense), après de nombreux essais infructueux (merci à Luc pour sa patience, il est très réactif et pédagogue dans les tickets sur framagit). Ce logiciel va enfin permettre d’offrir à mes proches un partage de fichier libre, éthique, privé et fiable. J’en avais mis un sur mon yunohost à la maison, mais le débit d’upload de ma connexion étant plus lent qu’un koala défoncé à l’eucalyptus ça n’était pas très pratique !
Désormais je peux décharger mon usage de framadrop, et participer à ma petite échelle à la protection de la vie privée sur internet.

Illustration “Space lufi” par Soniop sous license CC-BY-SA

Dans la foulée j’en ai installé un au travail pour le partage interne de gros fichiers sans passer par les serveurs de fichiers, et pour la démonstration envers les collegues. Il tourne sur une VM directement sur mon PC du travail et marche du tonnerre !

Let’s Upload that FIle est un logiciel sous license AGPLv3 développé par Luc Didry (fiat-tux) auquel je donne sans hésiter une super note. Pratique, éthique, libre et absolument génial !

La communication

Catégories
Fabs parle d'informatique

Mes derniers mouvements dans le logiciel libre

Vous le savez, je suis un enthousiaste du logiciel libre, un bidouilleur, un sysadmin GNU\Linux, récemment j’ai passé quelques caps. Des sortes d’ “achievements unlocked” personnels, que j’ai envie de partager avec vous.

De Twitter à Mastodon

J’ai enfin ouvert un compte sur la fédiverse, je ne savais pas par où attaquer, mais ça me trottait dans la tête depuis un moment. Mon compte twitter n’est plus vraiment actif. Sortis de l’autopost depuis le blog et/ou la chaîne youtube, et quelques retweets de LQDN ou Framasoft, c’est plutôt calme. Ce compte a déjà 6 ans, il était temps d’envisager de passer à autre chose. Même si j’ai fait de belles rencontres au travers de Twitter, j’ai surtout beaucoup procrastiné, et pas vraiment de contacts exclusifs à Twitter. Finalement j’y ai vu plus de gros médias que d’indépendants, et j’ai fini par m’en lasser, comme d’un certain nombre de choses.

Mastodon, réseau social décentralisé, libre et fédéré.
Catégories
Fabs parle d'informatique Fabs Parle de jdr JdR autour du web

Confinement, télétravail et jdr on the Web.

Bonjour à toutes, bonsoir à tous, ou l’inverse comme vous préférez…
Vous n’avez pas manqué le shitstorm déclenché par le confinement tombé la semaine dernière. Le COVID-19 est une belle saloperie qui risque fortement de déborder nos services hospitaliers et médicaux un peu partout autour du pays d’ici une à trois semaines. Mais je ne suis pas docteur en médecine, je ne suis pas expert épidémiologique, je suis un rôliste et un admin systèmes & réseaux. Alors parlons aujourd’hui de télétravail et télé-jdr (j’aime pas cette analogie en fait). C’est bien là le noyau dur : continuer à travailler (si nécessaire) et continuer à jouer (bah c’est nécessaire non ?). Petit tour d’horizon de ressources que j’ai trouvées sur le Web autour de moi, et de petits retours personnels d’expérience.

I. Le télétravail, quand on peut.

Pour certains métiers qui n’ont pas besoin d’être fait au bureau (comme le mien), mais qui ne peuvent tout de même pas être stoppés totalement (comme le mien), il faut déclencher le télétravail ! Personnellement, ça fait des années que je réclamais un à trois jours de télétravail par semaine. Les ressources humaines de ma boîte n’étaient vraiment pas décidées. Heureusement ce service a eu l’intelligence de déclencher sans autre forme de procès le télétravail pour tous les postes qui pouvaient l’encaisser et ce, légèrement en avance sur le confinement.
Tant mieux, ça nous as permis (le SI) de prendre une toute petite avance sur le déploiement de postes portable (VPN/Outils bureautique). Ainsi nous n’avons pas été trop débordés à l’arrivée du confinement. Du coup, j’ai passé mes trois dernières demi-journées présentielles à préparer des postes à la chaîne et à les distribuer à différentes personnes qui allaient télétravailler. Enfin je suis parti avec “mon” laptop (il tourne sous kali-linux, personne d’autre n’aurait pu s’en servir) pour me mettre moi même au télétravail.

covid-19 m'obtiens le télétravail