Catégories
Fabs parle d'informatique

NextCloud perso : mes fichiers partout.

Logo de NextCloud, logiciel libre forké d'Owncloud
le logo du fork d’owncloud

Bonjour à tous !
Ami-es SysAdmins, amateurs-trices du libre et autres web-users, je viens aujourd’hui vous parler de ma dernière installation en date : un cloud perso motorisé par nextcloud.
Ça faisait longtemps qu’on avait pas parlé de ma fibre SysAdmin.

Nextcloud, owncloud ?

NextCloud est un fork d’owncloud, l’équipe s’est scindé pour diverses divergences sur la gestion de l’entreprise en 2016.
Plus d’informations.

Mon choix s’est porté sur le dernier-né qui se dirige, semble-t-il, moins vers le monde payant et entrepreneurial que son prédécesseur. Je n’avais aucune expérience dans l’un ou l’autre, donc pas d’avis réellement tranché.

Pourquoi un NextCloud perso ?

Ça fait quelques temps que je cherche à m’affranchir de plus en plus des GAFAM. Je souhaite être maître de mes données autant que possible, réduire et maîtriser ce que je leur offre comme données personnelles. De plus, la décentralisation des données est au cœur même de la création d’internet et devrait, selon moi, rester réelle. Si tout est chez Google (ou équivalent) nous ferions disparaître le concept même des internets.

Je voulais donc un endroit où centraliser mes données, personnelles comme “professionnelles” (pour la chaîne ou mes expérimentations personnelles j’entends). J’en avais, honnêtement, un peu marre de copier mes fichiers de conf d’un poste à l’autre. Je fais régulièrement des sauvegardes (de mes postes de travail, des mes fichiers persos importants, de mon smartphone,…) et il est utile d’y avoir accès partout afin de pouvoir sauvegarder lorsque j’en ai le temps et où que je sois.

Toutes ces raisons, ainsi que mon habituel enthousiasme pour les logiciels libres, m’ont amenés à chercher à m’installer un Cloud personnel.

Où l’ais-je mis ?

Alors si je n’avais pas passé le pas plus tôt, c’est principalement parce que je tenais à mettre le serveur cloud chez moi. Physiquement chez moi, je l’aurais installé sur un Raspberry pi par exemple.

Raspberry Pi 3 modèle B
Raspberry Pi 3 modèle B, mon outil d’auto-hébergement de divers services.

Mais mon débit internet est véritablement trop faible à la maison. J’y héberge déjà un openVPN (j’en parlerais un jour), un mediacenter, je galère à mettre en ligne mes vidéos, etc… Mon débit aurait trop souffert de partager la navigation du foyer.
Alors, je me suis résolu à l’héberger chez planethoster, mon hébergeur actuel. Disposant d’un espace disque illimité, je me suis dit “Allez, pourquoi pas?!”

Je ne détaillerais pas ici l’installation, puisque j’ai profité de l’outil “softaculous” de PH, permettant d’installer en deux clic un paquet d’outils sur un domaine ou sous-domaine. De ce que j’ai suivi et expérimenté sur des VMs, c’est plutôt simple. Me voici donc devant mon outil tout beau tout propre.

Et maintenant what’s Next(Cloud) ?

Nous sommes à quelques jours seulement post-installation et j’en suis déjà très content. Je commence à y déverser une bonne partie de mes fichiers. J’ai souvent besoin d’accéder à certaines photos, certains documents (du JDR par exemple) depuis n’importe où.

Le catalogue d'applications (plugins) sur NextCloud.

Le petit détail bonus: NextCloud dispose d’un certain nombre de plugins, toujours installables en un clic. Ceux-ci permettent d’ajouter de nombreuses fonctionnalités à votre instance.
Il en existe un bon paquet, le premier que je me suis empressé d’installer est le calendrier, pour un service de Google que je n’utiliserais plus. Fonctionnant très bien avec Davx sur F-droid pour mon smartphone, je suis ravi de ne plus partager mes rendez-vous avec gros google.

Voilà un geste aisé dont je suis satisfait aujourd’hui !
Ciao les libristes !

Fabulous Fab's

Par Fabulous Fab's

Rôliste, vidéaste amateur, nerd, passionné, lecteur et parfois auteur.
Souvent MJ, souvent en vadrouille dans ses pensées, en continuelle recherche d'expérience rôlistique. Libriste convaincu et Debian-user.

5 réponses sur « NextCloud perso : mes fichiers partout. »

Bonjour,

J’ai moi aussi la volonté de sortir des GAFAM, mais suis un vrai novice en administration système (je n’ai pas de Raspberry pi partout chez moi par exemple ^^).

Mon but est de sortir de Gmail et Hotmail pour les mails, et de sortir de Dropbox pour le cloud. C’est tout au final, car je n’utilise finalement pas beaucoup les services proposées par les GAFAM. Pour les mails, ça s’avère complexe. Du coup j’ai décidé de commencer par Dropbox.

J’ai choisi Planet Hoster et son offre gratuite World Lite comme hébergeur, pour essayer. Avec 750Mo d’espace, cela me convient très bien (pas besoin de plus, et au pire, pour un stockage de données dont je n’ai pas besoin régulièrement, je peux aller voir chez Free qui propose a priori 10Go gratuits). Je sais bien que ce n’est pas la vocation de World Lite, qui est proposé pour permettre aux gens de créer leurs sites web gratuitement, mais peu importe.

J’ai eu un peu de mal à prendre en main World Lite, mais ça va mieux. Je suis notamment parvenu à synchroniser une partie du FTP dans un dossier local, à force d’essayer diverses solutions.

Mais voilà, le File Manager de World Lite n’est pas très performant. On ne peut par exemple pas voir (et par conséquent, pas éditer) des fichiers .doc.

C’est pourquoi j’ai cherché à installer une application de type File Manager via Softaculous. Et je me suis tourné vers NextCloud, qui a d’excellents avis (dont le tiens).

Sauf que ça ne marche pas très bien chez moi. Le comportement est très instable:

1) Mauvais affichage au démarrage (comme décrit ici: https://help.nextcloud.com/t/nextcloud-page-not-displaying-correctly/75131), avant que tout finisse par s’afficher correctement (notamment après une navigation vers la page “Paramètres”, ça marche à tous les coups)

2) NextCloud est inutilisable :
-> les fichiers ne sont pas affichés
-> de nouveaux fichiers ne peuvent être ajoutés
-> d’autres fonctionnalités ne fonctionne pas

Des notifications/messages d’erreur sont fréquents:
– “Une erreur est survenue”
– “Connexion au serveur perdue”
– etc

Voici les erreurs listées dans “Paramètres > Administration > Vue:
“Il y a quelques erreurs concernant votre configuration.
– Votre serveur web n’est pas encore correctement configuré pour la synchronisation de fichiers parce que l’interface WebDAV semble ne pas fonctionner.
– Une erreur s’est produite lors de la vérification de la configuration du serveur
– Une erreur s’est produite lors de la vérification de la configuration du serveur
– Une erreur s’est produite lors de la vérification de la configuration du serveur
– Votre serveur web n’est pas proprement configuré pour résoudre “/nextcloud/ocm-provider/”. Ceci est probablement lié à une configuration du serveur web qui n’a pas été mise à jour pour délivrer directement ce dossier. Veuillez comparer votre configuration avec les règles ré-écrites dans “.htaccess” pour Apache ou celles contenues dans la documentation de Nginx. Pour Nginx les lignes nécessitant une mise à jour sont typiquement celles débutant par “location ~”.
– Votre serveur web n’est pas proprement configuré pour résoudre “/nextcloud/ocs-provider/”. Ceci est probablement lié à une configuration du serveur web qui n’a pas été mise à jour pour délivrer directement ce dossier. Veuillez comparer votre configuration avec les règles ré-écrites dans “.htaccess” pour Apache ou celles contenues dans la documentation de Nginx. Pour Nginx les lignes nécessitant une mise à jour sont typiquement celles débutant par “location ~”.
– La configuration du serveur web ne permet pas d’atteindre “/.well-known/caldav”. Vous trouverez plus d’informations dans la documentation.
– La configuration du serveur web ne permet pas d’atteindre “/.well-known/carddav”. Vous trouverez plus d’informations dans la documentation.”

Enfin, j’ai essayé l’outil WebDav pour Ubuntu (qui pourrait remplacer la synchronisation avec mon dossier local).
L’installation s’est bien passée, mais impossible de se connecter: “Échec de la connexion à NextCloud sur *** : l’hôte requiert une authentification”

Il y a peu d’articles sur le web qui font mention d’une combinaison PlanetHoster + NextCloud:
https://forums.planethoster.com/threads/nextcloud-vous-navez-pas-la-permission-denvoyer-ou-de-creer-des-fichiers-ici.5186/
https://forums.planethoster.com/threads/owncloud-hebergement-mutualise-requetes-http-delete-et-mkcol-bloquees-planethoster.4904/
– ton article

Les deux premiers threads m’ont amené à désactiver ModSecurity de World Lite. Cela n’a pas changé grand chose, si ce n’est que NextCloud fonctionne “mieux” sous Firefox. Par “mieux” il faut entendre : moins pire, soit quand même toujours aussi mal que sous Google Chrome (je n’ai ci-dessus pas listé les bugs qui étaient inhérents à Firefox jusqu’à la désactivation de ModSecurity).

Bref, tout cela pour te demander si tu, malgré le fait que pour toi Softaculous te permet “d’installer en deux clic un paquet”, tu as connu des problèmes similaires? Ou si tu as une idée de ce qui ne va pas dans ma configuration?

Merci et bonne journée,

Tom

Salut à toi, merci d’avoir lu l’article et merci de venir poster ici.

Alors, sans être un “expert” en Nextcloud, j’en ai installé quand même un sur Yunohost (voir mon article à ce sujet, il se pourrait que ça soit la solution qui t’intéresse) et un avec un “turnkey” sur proxmox, derrière un pare-feu pfSense et un nom de domaine personnalisé.
Je penses que par ton usage, certaines pistes de problématiques sont pour moi à creuser:
-sur un hébergement gratuit, en général, tu n’as pas la main sur tout. J’entends par là que sans être sysadmin, si tu n’as pas la possibilité d’installer toi-même ton serveur (et donc modifier les paramètres sur lesquels nextcloud “râle” en ce moment chez toi), ou la possibilité d’avoir un hébergement “complet” avec la main sur ce genre d’options (php memory-limit, le pare-feu entre toi et l’extérieur ou simplement l’accès à l’administration de nextcloud) tu te mets beaucoup de bâtons dans les roues.
D’autres part, côté client, moi j’utilises quasi-exclusivement le client “lourd”, installé en dur sur ma machine (sur le site de Nextcloud pour debian/ubuntu, ou en AppImage pour mes distributions linux un peu moins standards) et sur Android. peut-être que l’usage “intensif” de l’interface web est moins valable, je ne sais pas je ne m’en sers que pour administrer le cloud.

Donc je t’invite à te pencher sur l’installation d’un YUNOHOST (qui fait serveur mail!) ou même d’un nextcloud “à la main”, dans une machine virtuelle sur ta machine, pour commencer, et voir si tu rencontres encore autant d’erreur de config. sinon, peut-être peux tu inverstir si tu y tiens vraiment, dans un petit serveur dédié (je n’ai pas de partenariat, mais chez hertzner, online/scaleway, kimsufi ou autre(pour ne citer que ceux qui me viennent à l’esprit immédiatement) tu en as pour une poignée d’euros par mois -peu d’espace disque ou de RAM, mais si tu es le seul utilisateur du cloud, ça pourrait bien suffire) ou va faire un tour sur “serverhunter” j’y vois parfois de minuscule machine dès 1€/mois, pour se faire la main quelques temps ou adopter définitivement la démarche, ça s’envisage…

N’hésites pas à revenir vers moi après tes tests, comme j’ai dit la VM ou le serveur dédié, la vm ne te coûtera rien même s’il est peu probable que tu t’en serves en production à terme, mais au moins sur ta machine tu pourra éliminer (ou non) la solution de l’hébergeur gratuit m’empêche de bien fonctionner.
à bientôt

Merci pour cette réponse rapide ! 🙂

Effectivement, j’ai l’impression que l’hébergement gratuit me limite beaucoup. :/

Quelques nouvelles: je n’avais pas bien compris comment utiliser le client lourd et WebDav. Désormais j’ai réussi, mais la synchronisation ne fonctionne pas bien:
– tout est bien chargé au départ
– les altérations client->serveur sont bien synchronisées
– les altérations serveur->client ne sont pas synchronisées

Toutefois, je suis parvenu à une synchronisation du FTP entier sur ma machine, grâce à un point de montage (commande curlftpfs). C’est cool parce que jusque là je n’avais réussi ni avec la commande rsync (SSH impossible avec World Lite), ni avec la commande lftp (erreur de connexion).

Aussi, j’ai essayé owncloud, dont nextcloud est un dérivé. Et ça semble bien marcher en web ! Bon, le client lourd et le webdav ne marchent pas mieux, mais avec ma synchro artisanale ce n’est pas grave.

L’utilisation via le web est importante pour moi : je souhaite accéder à mes fichiers de n’importe où, et si possible pouvoir les visualiser/éditer (ce que ne fait pas toujours le File Manager natif de World Lite). J’aurais peut-être dû commence par là.

Et c’est là que ça coince avec owncloud (et que ça aurait coincé avec nextcloud). Il faut ajouter une solution supplémentaire pour la visualisation/édition de fichiers .doc, .odt, .xls, etc. Le projet “Collabora Online” semble satisfaire à ce besoin, et j’ai même trouvé où l’installer dans owncloud. Sauf que ce n’est pas une vraie installation: il s’agit a priori juste d’activer une liaison entre owncloud et un serveur web dédié à Collabora Online qui serait installé ailleurs sur l’environnement.

Je ne suis pas allé plus loin. Mais j’ai peur que là je suis vraiment coincé avec ma solution d’hébergement gratuit. Softaculous ne propose pas d’installer Collabora Online. Il est peut-être possible d’installer un serveur web manuellement quand même. Mais même si j’y parviens, je ne sais pas si j’aurai la main pour faire la liaison proprement.

Et puis, comme on l’a tous deux conclu, mon environnement est très peu souple et je me mets des bâtons dans les roues.

Du coup, quelles sont mes options?
1) Insister avec l’hébergement gratuit, et espérer
2) Faire tourner une VM. Mais je ne suis pas sûr d’avoir compris l’intérêt. Si j’ai bien compris, il faut que je fasse tourner une VM chez moi, et que j’accède à cette VM depuis l’extérieur quand j’en ai besoin, c’est ça? Si ça demande d’avoir mon PC allumé H24 7/7, cette solution ne m’intéresse pas.
3) Configurer un serveur dédié. Ça me semble de plus en plus la bonne solution. Mais ce serait plus un challenge qu’autre chose. Même si les prix sont bas (merci pour les propositions d’ailleurs!), je trouve ça dommage de payer et faire tourner un VPS juste pour une utilisation “à la dropbox”. Mais bon, peut-être qu’à l’avenir je m’en servirai pour autre chose…
4) YUNOHOST. Là je ne connais pas. Je n’ai absolument pas compris la description de ton environnement ^^ : “Nextcloud installé sur Yunohost vec un “turnkey” sur proxmox, derrière un pare-feu pfSense et un nom de domaine personnalisé”. Tu me conseilles de lire cet article: https://cdg.anythingtoday.net/yunohost-retour-experience/ ? Serait-il possible d’avoir Yunohost qui tourne sur World Lite?

Merci encore à toi, et bonne journée !

De nouvelles nouvelles. 🙂

A priori il est impossible de faire tourner Collabora Online (ou des solutions similaires comme ONLYONFICE) sur un hébergement mutualisé comme le mien, qui plus est gratuit. Il faut avoir la main sur le serveur pour faire l’installation (avec docker pour Collabora Online).

Il existe a priori des packs tout prêts avec : hébergement mutualisé + Nextcloud + Collabora Online. Mais ils ne sont pas gratuits du tout.

Donc pour mes besoins il faut que je passe vers quelque chose de plus complexe.

Sauf que, à force de creuser, j’ai fini par trouver une solution qui couvre mes besoins, bien que non idéale. Il s’agit du file manage FileRun + Zoho.

FileRun est dans le même esprit que NextCloud. Et tout comme comme NextCloud, il est possible de l’installer avec Softaculous.

FileRun propose de visualiser et d’éditer les fichiers Office, mais en passant par des solutions externes. Tout comme NextCloud avec Collabora Online et ONLYOFFICE en somme.
> Pour la visualisation, c’est Google Docs Viewer qui s’en occupe, très bien.
> Pour l’édition, FileRun propose aussi de se brancher à l’API Google Drive (ce qui ne m’intéresse pas du tout. Surtout que j’ai essayé, et ça copie les fichiers sur Google Drive…), mais aussi à l’API Zoho. Avec Zoho, je n’ai donc rien à faire tourner sur mon environnement car tout se passe ailleurs. Et ça marche plutôt bien. Du moins, ça me suffit car ce type d’éditions hors de mon PC restera occasionnel.

Reste quelques soucis:
> FileRun ne marche pas très bien avec Firefox. Ça dépend des fois. Des fois ça s’affiche bien, des fois non et du coup il faut forcer le rafraîchissement de la page
> FileRun n’est pas open source
> les solutions d’édition/visualisation des fichiers Office (Google Docs Viewer + Zoho) ne tournent pas chez moi, et c’est un peu dommage
> pour le moment tout est gratuit. Je pense que ça le restera. Mais on est pas à l’abris de mauvaises surprises.

Hello !
merci de venir donner des nouvelles, je vais répondre rapidement à tes petites questions, entre 2 tickets à résoudre.
Alors, si collabora ne te convient pas, il me semble qu’il existe aussi un plugin “onlyOffice” qui doit plus ou moins faire la même chose pour NextCloud, j’imagines que pour OwnCloud il existe aussi. toutefois pareil, ça n’est qu’un connecteur. Sinon il y a un plugin pour créer des pad (etherpad, comme framapad) et là je suis quasi sur qu’il s’installe sur le Nxt/own cloud. (ownpad s’appelle le plugin)
ensuite: pour la VM sur ta machine, je ne parlais pas de la mettre en production, simplement de t’en servir pour TESTER les paramètres qui te gêne actuellement sur ton hébergement, afin de pouvoir réaliser si le problème vient de ta façon d’installer (peu probable) ou de ton hébergeur. ça te donnera la réponse et tu saura quoi faire pour le futur.

Moi j’ai un hébergement à 11€ chez scaleway pour un tout petit serveur, dessus j’y ai installé un proxmox et j’y fais tourner un paquet de services (serveur cloud, VPN, pare-feu, lufi, mattermost, piwigo, bind9, Seedbox, serveur minetest pour les copains, …etc…) donc j’ai plutôt l’impression de bien le rentabiliser, et surtout de toujours savoir où bidouiller un truc “pour essayer” ->mon ProxMox VE !
mais de toutes façons, 11€ par mois pour ne pas dépendre de DropBox, Gdrive, 1drive et compagnie, bah c’est un choix que je fais sans hésiter ! 🙂

YunoHost et mon proxmox sont DEUX instances différentes attention (il y avait un “et” entre les deux). Oui lis les articles pour mieux comprendre.
Yunohost, va voir mon article ou leur site, c’est une distribution debian qui permet l’installation en un clic de la plupart des applis, ils encouragent et simplifie au maximum l’auto-hébergement. Toutefois c’est une distribution GNU\Linux, donc un OS complet donc NON tu ne pourrais pas l’installer sur un hébergeur web, seulement sur un serveur dédié.

Proxmox, c’est un environnement de virtualisation (par le biais de machines virtuelles mais aussi de containers LXC, voir turnkey-linux qui produisent des containers “prêt à l’emploi”), un équivalent de Vmware ESX(i) qui permet l’installation de plusieurs serveurs (virtuels) sur une seule machine (physique). À nouveau, c’est un OS complet, et il faut une machine dédiée, pas d’hébergeur web seulement.
Ah mais il y avait 2 commentaires, pardon. cette réponse ne concerne que le premier.

pour ton second commentaire : je ne connais pas Zoho, ni FileRun, jamais entendu parler. Mais pour moi un truc qui se sers de GoogleDocs ou Drive n’est pas forcément encourageant. Tu continuerais à envoyer tes infos personnelles à Google, et ça n’est pas souhaitable.
De plus un logiciel non-libre possède toujours le risque, même si faible, de voir le projet abandonné par l’entreprise/la personne qui le possède, et si ce n’est pas libre, personne n’aurait le droit (ou les capacités) pour reprendre le projet, moins durable que du Libre+OpenSource.

J’espère avoir pu te guider un peu, je t’invite à toujours rechercher les termes que tu ne connais pas sur le web, ça aide à progresser et ouvre sa culture informatique.
Je m’en vais de ce pas rechercher Zoho/Filerun du coup.
à bientôt !
Fab’s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avis aux rôlistes !

Si vous souhaitez me soutenir, vous avez la possibilité de passer par le lien ci-dessous, pour aller faire votre shopping ludique chez Philibert.
Grâce au partenariat que j'ai avec eux, je toucherais une petite commission sur vos achats,
les prix restant les mêmes pour vous : vous me soutenez avec vos achats de jeux !

Jeux de rôles, de plateaux ou de figurines; accessoires et autres surprises vous attendent par ici :



Merci de votre attention !
Fabulous Fab's.