[H&D-3] Découverte & retour : Héros & Dragons !

Continuons l’exploration d’Héros & Dragon, après avoir survolé le livret 2, je me suis dit que selon les joueurs que j’aurai sous la main, il est possible que je doive interpréter un des personnages. Le Livret 2 pouvant encore servir de MJ, je ne me spoil pas et passe directement au 3e livret. J’ai donc attaqué la rédaction de ce billet avant d’avoir joué le Livret 2. Avant d’avoir écrit l’article publié la semaine dernière[lien-int], vous me suivez ?

note : cet Article est la troisième partie d’un retour sur la boîte de base d’Héros & Dragons. Si vous ne les avez pas lus, aller lire le premier article ou le second article.

I. La Forme.

Toujours blanc, lisible, propre et beau, le 3e livret est deux fois plus épais, normal on attaque la partie la plus “velue”. Autant le dire directement, ça ressemble à ces chapitres un peu indigestes du Guide des Joueurs des versions 3/3.5 que j’aimais pas me bouffer et qui ralentissaient ma lecture. Sauf que là, rien à voir, on est sur du lisible, du digeste et du bien illustré. La mise en page nous donne un à deux encadrés par double-page, on a quelques tableaux, mais pas des pages entières sur 10% du volume .
Enfin on regrette l’absence de sommaire dans ce livret. Le PDF contient des signets, mais le livret, une fois imprimé n’a pas d’index. C’est le petit bémol pour retrouver un point de règle à la volée pour les premières parties des MJs débutants à Héros & Dragons.

La magie dans H&D
La mise en page est très belle, les illustrations bien réparties.

II. Le Livret de règles on vous dit.

N’ayant encore pas lu d’autres versions de l’OGL5 il faut que j’arrive à faire la part entre ce qui est spécifique au format du kit d’initiation de ce qui est spécifique à l’OGL v5 (rapport à la V3/3.5). On a donc les règles standards et minimum, on traverse sans trop de soucis la totalité du contenu tout est clair et un débutant ne se perdrais pas dans la lecture. Pas de douzaines de pages de dons ou de types d’attaques particulière, on cherche la simplicité.
On passe rapidement sur les statistiques, les compétences ont été réellement tranchées dans le volume (il n’en reste que 18, ce qui je pense est pour le mieux dans la simplification du système, la fluidité des parties et l’accessibilité pour les (nouvelles) joueuses). Un très bon point !

Les règles de combat sont assez proches de ce que j’ai connu. Le combat se déroule en round, découpés en tour d’initiative (ça vous parle ?). On attaque (D20+Bonus attaques contre CA composée de 10+Armure+DEX selon conditions). On note que Héros & Dragons est bien plus clair sur les encouragements à narrer les actions. Plusieurs fois des conseils, adaptation de règles ou autre conseils de Papy Donjon sont donnés en ce sens.

Papy donjon & ses conseils
Papy Donjon a toujours un bon conseil.

La lecture est fluide et logique, les règles de combat se finissent par les dégâts, suivis des états spéciaux, qui laissent place au repos (soin).
La magie, qui m’avait longtemps posé problème, semble encore plus simple à aborder et manipuler. Je confirmerais ça après ma première partie avec un lanceur de sorts. La liste des sorts clos le livret 3.

Conclusion.

Après du plaisir accessible sans préparation, il fallait bien un peu de nerf de la guerre, de la règle. Bah l’OGL semble prendre une bonne tournure. Héros & Dragons me fait plaisir avec une petite perle que personnellement j’apprécie : des règles simples et claires forçant les personnages à manger et boire régulièrement.
Ce livret ne manque que des règles de création de personnage et de level up pour se suffire en tant que jeu. C’est d’ailleurs très certainement pour ça qu’elles sont exclues d’ici.
A la semaine prochaine pour le prochain article sur Héros & Dragons.

Merlin, le dragon, devant une illustraton d'héros & dragons.
Oui, Merlin, c’est quand même toi le plus fort des DraGons.
Fab's Fabulous

Rôliste, vidéaste amateur, nerd, passionné, lecteur et parfois auteur.
Souvent MJ, souvent en vadrouille dans ses pensées, en continuelle recherche d’expérience rôlistique.

6 réponses sur “[H&D-3] Découverte & retour : Héros & Dragons !”

  1. Merci pour la critique positive 🙂

    Pour le livret 2 : en effet, il faut une dose de chance, une dose de coopération. J’ai fait des prétirés balaises mais c’est pas pour autant que c’est une balade. Y’a un peu de challenge, sinon ce serait dommage… 🙂

    Pour répondre à ta question sur le livret 3 : a part les notes sur le contexte (les noms de lieux) les règles de la boîte d’initiation sont _totalement_ compatibles D&D5 car elle se base sur le SRD.

    1. Salut a toi ! Merci de passer par ici, ça fait plaisir d’être lu ! Le challenge est super et s’organisant comme il faut on s’en est sorti très bien finalement.
      Et ce que je dis sur le livret 3 n’est pas “est-ce compatible” ogl 5, puisque basé dessus je m’en doute,mais plutôt “y a-t-il une différence avec l’ogl 5? Ajouts, retrait ou modifications… Ou est-ce exactement l’ogl” ne l’ayant pas lu je ne peux faire la nuance entre le système h&d et le systeme ogl 5 si elle existe.
      Bravo en tout cas j’aime bien ce kit !

      1. Ah, je me suis mal exprimé : je voulais dire que, quand on a écrit la BI avec Tom, je n’avais que le SRD à ma disposition (et DD5). Le Manuel des Règles de H&D n’était pas encore écrit. Les personnages et l’adversité sont donc directement pris dans la partie OGL5 de H&D. Au départ, donc, c’était “exactement l’ogl”.
        Le livret 3, lui, a été fait après la rédaction du Manuel des Règles H&D, reprenant en grande partie le texte (mais en l’allégeant de tout ce qui n’était pas nécessaire), ajoutant conseils et exemples.
        Au final, après moult relectures/révisions/modifications, je saurais pas dire si c’est encore entièrement OGL ou pas. Je pense que non mais je pense pas que ça soit grave. A vue de nez, cette BI pourrait servir pour toute variante de DD5, mis à part que le début du premier livret situe l’action en Alarian.

        1. Parfaitement clair ! Merci des détails de la rédaction, c’est toujours sympa de voir derrière les coulisses de l’auteur (derrière l’écran dirait-on ?) je comprends mieux. Ça n’a finalement que peu d’importance en effet, mais c’est cool d’avoir la réponse a ma curiosité. Ravi de te croiser ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *