Catégories
Fab's Parle de jdr Suivi de Campagne

A ma table en ce moment (JAN/FEV 2018).

Salut les rôlistes ! Aujourd’hui je vais vous parler un peu de mes parties en cours. Vous aurez ainsi un petit aperçu de ce à quoi je joue à ma table, à défaut de ce que je tourne.

Première Table : Campagne ONE%

J’en ai un peu parlé dans les vidéos, cette table a pris le relais de la table qui a traversé Les ombres de Yog-Sothoth. Certaines joueuses sont les mêmes, d’autres ont changés, je suis toujours le meneur à la table. Nous jouons de façon hebdomadaire, en semaine de 20 heures à minuit. Six joueuses, un meneur, depuis Septembre 2017.

Sur cette table, la première séance et demie a été utilisé à fin de création du setting de la campagne avec les joueurs. Ils ont participé majoritairement aux décisions de leur setting de base, j’ai ensuite tissé autour de ça. Voici, de mémoire, ce qui a pu être décidé lors de la première séance:

  • Leur MotorClub est un MC : indépendant (entendre non membre d’un Big Six), naissant (les six joueurs incarnent les 6 membres du bureau et, au départ, les 6 uniques membres).
  • Leur MotorClub n’a aucun contact particulier, aucune expérience criminelle et aucune réelle activité lucrative (un vague garage de mécanique Auto/Moto qui rapporte peu).
  • La campagne a lieu aux Etats-Unis d’Amérique, à Los Angeles. Nous avons choisi une région de la carte fournie avec le jeu (South Bay). Les cartes de Google & les pages de wikipédia m’ont ainsi amené à leur proposer la commune de Manathan Beach au sud-ouest donc de Los Angeles.
  • Les rôles dans le MC (Président, Vice-Président, Secretaire/Trésorier, Tatoueur, Sergent d’Armes & Capitaine de route) ont été distribués au gré d’une discussion de cinq minutes entre les joueurs.

Et nous voilà partis sur une campagne au rythme aussi soutenu que celui de la série Sons of Anarchy, chaque séance de jeu n’amenant que plus de 24h ingame seulement lorsque j’impose une ellipse. Les joueurs ont rapidement pris des contacts, pris leurs personnages en mains qui ont tous désormais des personnalités bien trempées. J’envisage un suivi de campagne, mais les sujets très taboo du jeu risque de faire beaucoup de strikes sur ma chaîne Youtube. à voir…

Catégories
Fab's Parle de jdr Jeux

J’ai envie de courir les ombres (Shadowrun).

Shadowrun, quel jeu ! J’ai toujours adoré ce jeu, depuis ma première partie en Anglais il y a plus de dix ans au “Kill Bob Show” un scénar’ vécu aux Rencontres des Rôlistes de l’X (RRX), de la sortie du Jeu Vidéo (Shadowrun: Returns, puis DragonFall, et enfin  Hong-Kong) à ma lecture du kit d’initiation v5 en ce moment.

Je l’acquiers.

Il y a quelques années, en recherche de nouveaux jeux à montrer à mes  joueurs-joueuses que j’avais initié récemment, et n’avaient donc connus que les jeux que je possédait; j’ai acquis la v4 de Shadowrun (oui, juste quelques mois avant la sortie de la v5, j’ai toujours été bien dans mon temps…) pour m’y plonger à fond. Sur le coup, bien que j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture,  je n’arrive pas vraiment à me lancer.

La création des personnages est longue et fastidieuse, elle effraie mes joueurs-joueuses. Lorsque je leur déballe les tableaux des suppléments Augmentations et Runner’s Black Book je ne les aide pas ! Je trouve les règles complètes dures à aborder, c’est pas le plus gênant, mais lorsque je cherche à faire comprendre à mes joueurs l’Univers qu’ils ne connaissent pas j’aime pas hésiter sur un jet d’invocation d’Esprit. Ça me lourde de ne pas maîtriser un système avant d’envoyer bouler la moitié qui me ralentit et me gêne !

Enfin, comme cité juste dessus, mes joueurs (pour la plupart) n’ont rien lu sur ShadowRun. Ils ne connaissent ni l’univers, ni les intrigues politiques, la gobelinisation, le réveil des Dragons, les méga-corpos, tout ça c’est à découvrir pour eux. Certains ne conceptualise pas la Réalité Augmentée (RA) ou la Réalité Virtuelle (RV). Les autres ne visualisent juste pas cet univers ou violence, méga-corpos écrasantes et méta-humanité se mêlent dans un décor quotidien de réseaux sans fils, de pluies d’informations et de zones de non-droits.

Un trollviolent fait feu de son arme
Un troll violent fait feu de son arme
J’y joue.

Récemment donc, j’ai relancé un groupe de joueurs, en parallèle des mes campagnes actuelles, sur les run du sixième monde. J’ai choisi un groupe plus restreint de joueur. J’ai attaqué un scénar’ comme ça, puis un autre. Les joueurs tournent parfois, les personnages aussi. J’ai fait jouer un groupe de joueurs et joueuses intéressées, certaines ont lus des morceaux du livre de base, d’autres ont joués à DragonFall sur smartphone. Direct : un bon kif, même s’il faut abonder de descriptions en amont pour aider l’imagination des joueuses et joueurs à démarrer, on sent rapidement qu’elles s’y prennent :).

J’adore la profondeur de cet Univers, la capacité à un même jeu de jouer de l’action, du piratage, de la magie, des mystères, des dragons, de la trahison, du thriller, et, lorsque les joueurs s’y croient complètement, leur montrer à quel points ils peuvent être des monstres sans âmes (en tuant,  en détruisant des vies …) par leurs actions. Le changement de point de vue est toujours un climax dans une campagne.

Donc, temporairement le groupe joue avec des personnages pré-tirés du kit v5,. Si ça vous intéresse, voici les deux personnages et archétypes utilisés par mes joueurs les plus récurrents (les autres tournent) :

Boris, Troll StretSam/Face dont le rêve est de faire recouvrir ses os de métal.
Spirit Elfe Technomancien qui n’a pas froid aux yeux.
– D’autre part on a un Rigger Nain, un elfe spécialiste des infiltrations, un chaman, …

Plus de nouvelles sur cette campagne bientôt !